Hôte Gallery

Hôte Gallery - 203 Rue Haute - hoogstraat 1000 Bruxelles

David Gueulette

Grand entête

David Gueulette est Bruxellois d’origine et est né rue Haute, comme il se plait fièrement à le répéter. Après plusieurs années passées à l’université, il se dirige finalement vers l’art et entame des études à l’IAD (institut des arts de diffusion) à Louvain la Neuve. Parallèlement, il obtient aussi un diplôme d’opérateur de travaux subaquatiques. Il quitte Bruxelles à ses trente ans pour aller s’installer du côté de Rochefort. Il y travaille de nombreuses années et participe à de nombreux documentaires de découverte et d’archéologie. Agé de 48 ans il est aujourd’hui dans sa troisième vie professionnelle et met l’eau en mouvement à travers le monde. Faire, inventer, démonter, remonter,… voilà ce qui guide David Gueulette depuis son plus jeune âge. Passionné par le tournage et le fraisage des métaux, ses « bricolages » des premiers temps laissent rapidement place à des réalisations plus complexes. Grand adepte de plongée souterraine, sport extrême très technique, il réalise alors des dizaines d’objets servant sa passion sportive. Baignait en lui une petite flamme artistique qui ne demandait qu’à éclore : chaque objet devait être beau, plaire à l’esprit … Il y a une petite dizaine d’années, il passe de la réalisation de dispositifs techniques à l’art et débute la sculpture en parfait autodidacte. Intéressé depuis toujours par les rapports homme machine et plus particulièrement par la cybernétique, il se dirige vers la représentation de robots andromorphes en alliant ses connaissances mécaniques à la sculpture. Dans un premier temps, David Gueulette réalise ses androïdes dans le style « steampunk » en assemblant des pièces mécaniques récupérées, mais il épure rapidement ses sculptures pour ne plus utiliser que la matière première. Tubes, ronds, plaques et fils d’acier inoxidable se transforment alors en os, muscles et tendons. L’inox devient ainsi sa matière de prédilection à laquelle il parvient à donner formes et rendus loin de ceux auxquels cette matière est habituellement vouée. Ses sculptures sont constituées d’un mélange de représentations mécaniques rigides et droites entourées de nombreuses courbes qui leur confèrent un caractère définitivement organique. Sa source d’inspiration est la danse contemporaine qu’il parvient habilement à mettre en scène. Souvent, certaines pièces mécaniques stylisées donnent le sentiment que les sculptures peuvent se mettre en mouvement. Raison pour laquelle on lui pose souvent la question de savoir si ses « robots » fonctionnent, s’ils marchent ? Vérins, rotules et axes sont donc judicieusement placés de manière à donner l’impression d’une possible « mise en vie ». Malgré la froideur et la rigidité de l’acier, les sculptures de David Gueulette sont un arrêt sur image d’un mouvement gracieux inachevé. 

© 2017  Hôte Gallery.