Hôte Gallery

Hôte Gallery - 203 Rue Haute - hoogstraat 1000 Bruxelles

 François-Xavier Delmeire 

Un collage une deuxième chance pour une image ? Parfois s'échappe une autre réalité, qui plus est une porte ouverte ... FXD

 

François-xavier Delmeire Né en 1971 , a tenu une librairie spécialisée en BD pendant plus de 20 ans.
Depuis une dizaine d'année il réalise des collages.

 

Quelques expositions  
Piscine Mouscron ( Xavier Canonne , Max Servais) 2014
Verbeke Foundation Exposition : Objet Oblige 2015-2016  ( collectif )
Galerie Gaetane Duez ( novembre décembre , Ixelles Bruxelles 2016)
Laurence Esnol Gallery ( 3 février 2017 - 10 mars 2017 ) ​

Le 5 Thermidor de l’An II, réfugié dans le grenier du manoir de Dampremont tandis que l’on menait en charrette son père et son grand-père que les sans-culottes étaient venus prendre, le jeune duc de Vallom breuse découpa par désœuvrement dans l’Historiae Animalium de Conrad Gessner parue à Zürich en 1551 quelques planches d’animaux qu’il recomposa dans un ordre contraire à celles de la nature.

Le 26 février 1847, alors qu’Alexandre Dumas entamait un nouveau chapitre du Vicomte de Bragelonne, le jeune Armand Poussard, lassé des lettres anonymes à l’endroit de sa concierge qui avait rudoyé son chat, entreprit de séparer d’une affiche notariale quelques lettres en grasses composant ainsi le premier poème sonore.

Le 15 mai 1871, sous la Commune de Paris, à l’ombre du tilleul de son jardin de Belleville, Marcel Chauvier, charpentier de son état, découpa dans Le Charivari  les visages de Thiers et des généraux Trochu et Vinoy pour composer un masque monstrueux à la hauteur du dégoût que lui inspiraient Foutriquet et les militaires fanfarons.

Pour en fixer les fragments épars, le premier usa de guano, le second de sa propre semence, ayant connu très tôt le vice par une cousine guère plus âgée que lui mais élevée chez les Sœurs, et le troisième de bran de poule.

Ces trois ancêtres du collage sont demeurés à ce jour inconnus, même de Louis Aragon dans son admirable La peinture au défi, les historiens n’ayant pu retrouver trace de ces premiers collages, préférant voir en Max Ernst, en Pablo Picasso et Georges Braque les précurseurs d’une discipline dont on peut encore espérer beaucoup.

Cette prestigieuse lignée se prolonge à présent avec François-Xavier Delmeire dont la discrétion ne devrait le plonger à son tour dans l’oubli tant il apporte au collage et à l’assemblage un souffle inattendu. Le temps n’existe pas dans le collage, celui de sa conception comme celui de ses ingrédients. Aux gravures anciennes répondent les publicités récentes, les illustrés de l’avant-guerre aux cartes postales coloriées exhumées des boîtes de chaussures, des brocantes du petit matin. Guère plus d’ailleurs que de hiérarchie : sous les ciseaux, le mannequin vaut bien la Joconde, la plume le stylo à encre, tout faisant farine à son moulin dans la revanche d’un passé au présent conjugué.

Mais ces images sont là, qui me dispensent d’un texte laudateur tant il importe de s’y laisser entraîner pour se convaincre que la veine du collage, cet Eldorado, connaît avec François-Xavier Delmeire un nouvel orpailleur.

 

Xavier Canonne

© 2017  Hôte Gallery.