Rose Marollucci    

cherche la réalité de l’image qui ne passerait plus par le regard: selon elle, l’image passe par le peau, les lèvres, les traces laissées par le corps. Les empreintes de RoSe sont nées. Depuis, son regard sur le corps et le rapport à l’image ont définitivement changé. L’empreinte physique d’un moment est la seule réalité, le reste n’est que souvenir, rêve, croyance, fantasme et temporalité éphémère. RoSe trouve ses inspirations dans les bleus de Yves Klein, les nus de David Hamilton et une spiritualité proche de l’érotisation d’une vie d’enfant ébréchée. Entre fantasme d’un idéal féminin et improbables impressions de liberté, RoSe explore les ruptures entre le corps physique et l’âme éthérée. Après un passage à l’Académie de Molenbeek, des études de médecine, d’architecture et de sciences, le travail de RoSe s’articule aujourd’hui entre 3 périodes: la période bleue, la période rouge, et la période dorée, toutes orientées vers le rapport de l’auto-psychanalyse et de la couleur brute.

191945574_857887208270181_11340631203344
191972556_266154308586055_87552982462996
192102928_534228094282594_61591095875205
192183711_215682816833206_75025949201491
192263671_233942871831329_48939718679479
192301664_544308583230434_74565484929773
192417478_307079747574020_81084543083012

© 2017  Hôte Gallery.